67 %

C’est le pourcentage de Français ayant connu des troubles du sommeil (71 % des femmes et 60 % des hommes) au cours des huit jours précédant l’étude Ifop menée fin avril pour Tousaulit.com. La moitié des personnes interrogées (50 %) déclarent même en avoir souffert en avril 2021, contre 44 % en avril 2020 et 46 % en novembre 2020. Évidemment, la crise sanitaire est passée par là, mais « au-delà des contraintes et des angoisses liées à la Covid-19, d’autres facteurs contribuent à gêner le sommeil de nos concitoyens », estime l’Ifop. Le ronflement, notamment, est l’un des principaux sujets de discorde au sein du couple. 44 % des sondés se seraient déjà disputés avec leur conjoint en raison des ronflements de leur partenaire. Près d’un homme sur deux (45 %) évoque son propre ronflement comme sujet de conflit, contre un quart des femmes (25 %).